18 et 19 Janvier 2013.  Journées d’études « Terminologie et domaines spécialisés : approches plurielles », organisées par l’axe Discours spécialisés et Terminologie du CELTA (Centre de linguistiquethéorique et appliquée) EA 3553, Université Paris 4 -Sorbonne

Lieu : Maison de la recherche de l’Université Paris 4-Sorbonne, 28 rue Serpente, Paris 6è (métro Odéon)

Texte de cadrage :

La terminologie, associée aux domaines spécialisés, est souvent réduite à un moyen de répertorier lesdénominations de concepts ou objets propres aux domaines spécialisés. Pour Wüster, ingénieur de formation, les termes d’un domaine spécialisé étaientcensés être biunivoques, stabilisés et non connotés; l’axe synchronique et la démarche onomasiologique, plaçant les concepts avant les termes, étaientprivilégiés. Les termes étaient considérés in vitro, hors contexte. Cette approche traditionnelle semble toutefois réductrice, laissant dans l’ombre un certain nombre d’éléments d’informationqui permettraient d’approfondir la connaissance et l’analyse des domaines et milieux spécialisés.

Depuis un certain nombre d’années, les fondements de la Théorie Générale de la Terminologie ont étéremis en cause et de nouveaux courants sont apparus, parmi lesquels, par exemple, la socio-terminologie ou la terminologie cognitive. Les travaux sur laterminologie des sciences « molles », mais aussi sur des domaines comme la chimie, ont mis en évidence l’impossibilité dans les faits derespecter les principes édictés par Wüster.  En dehors des efforts de standardisation et des travaux de traduction, la terminologie peut se concevoir de manières variées pourpoursuivre des buts multiples et les approches possibles sont nombreuses pour les chercheurs en langue de spécialité. Le caractère polyédrique du terme(Cabré) autorise à considérer qu’il offre plusieurs portes d’entrée au chercheur. Les anomalies et écarts par rapport aux normes wüsteriennes sontdonc dignes d’intérêt et riches d’enseignement.

C’est dans cette perspective que ces journées d’études sont organisées, pour permettre aux chercheurs en languede spécialité de réfléchir ensemble aux nombreuses possibilités offertes par l’étude et l’analyse des termes d’un domaine de spécialité donné, en allantau-delà des strictes arborescences permettant de comprendre les relations que les termes entretiennent entre eux (hyperonymie, hyponymie, etc.).

Les pistes suivantes pourront être explorées, entre autres approches possibles d’un domaine de spécialité etde sa culture par le biais de la terminologie :

-          les études portant sur l’axe diachronique

-          les enseignements tirés de l’approche des termes in situ, in vivo

-          l’analyse des néonymes

-          les termes flous, ambigus, euphémiques

-         les termes métaphoriques et leur origine

-         la terminologie d’interface liée à l’interdisciplinaritécroissante

-         les termes comme signaux potentiels dechangements de paradigme

-         les termes comme voie d’accès à l’histoire de lapensée dans un domaine donné.

 

Date limite d’envoi des propositions : 30 octobre 2012. Les résumés (de 200 mots) sont à adresserà Catherine Resche (catherineresche@club-internet.fr)

Notification de l’acceptation des propositions : 15 novembre 2012

Les communications dureront 30 minutes, suivies de 10 minutes d’échanges

Une sélection des articles tirés des communications fera l’objet d’une publication